Le Domaine "Le Château Du Bois"

Le Musée de la Lavande - Coustellet - Une passion, Un savoir-faire

Lavandiculteur, une tradition en Haute Provence , une transmission culturelle et culturale

Le Musée de la Lavande - Coustellet - Nos plantationsNos plantations

Loin de toutes pollutions, nos champs de Lavande fine ou « lavande de population » s’étendent à ce jour sur plus de 80 hectares  (sur les 300 hectares que comptent le domaine) soit plus de 10% de la production française. Il est nécessaire de faire des rotations, la lavande étant arrachée et brûlée au bout de 10 ans.


Nous  produisons uniquement  la lavande Augustifolia P. Miller appelée aussi lavande vraie, fine ou de population.
Chaque touffe est issue d’une graine particulière et est différente des touffes voisines. Ces différences sont particulièrement appréciables sur la qualité et la complexité olfactive des huiles essentielles.
Sa résistance au froid est remarquable et l’altitude de 1100m est idéale. Elle est très calcicole et n’aime pas les sols acides, argileux, compacts et lourds. Un bon ensoleillement est primordial pour le rendement en essence.
Elle est donc parfaitement adaptée à nos terrains.
Elle apprécie les précipitations au moment de la reprise des plants après leur plantation, en mai et juin au moment de la formation des fleurs et en fin d’été pour la reprise des plants après la récolte.

 

Les travaux agricoles

Quand on évoque  lavande, on imagine sa fleur bleue, l’été, les distilleries qui embaument la région... mais sa culture n’est pas qu’une activité saisonnière. Elle nécessite des soins toute l’année.

Printemps

Printemps- Mars : ce sont les plantations. Quand le sol commence à dégeler, ramassage des jeunes plants de lavande fine dans les pépinières toujours en altitude ou des plants sauvages. Puis, nous plantons ces plants en racines nues dans les terres préparées. A l’aide d’une roue munie de pinces qui prennent les plants un par un, nous les plantons tous les 30 cm et les raies sont espacées de 1m 50. II y a 17 000 plants à l’hectare. Chaque année 7 à 10 hectares sont replantés sur notre ferme lavandicole “Le Château du Bois”.
- Avril-mai : début du griffonnage, c’est-à-dire le désherbage mécanique avec un “griffon” positionné derrière le tracteur et muni de grosses griffes pour arracher l’herbe entre les raies de lavande. Pour les jeunes lavandes (-de 3 ans) le désherbage se fait à la bine, car les plants trop petits seraient arrachés par le griffon. Apport d’engrais organique dans les terres.

Été

Été- Mi-juin : début de la floraison. Nous arrêtons de griffonner car nous pourrions abîmer les jeunes fleurs en formation. Nous commençons à préparer la distillerie : remplissage cuve à gaz, niveau des citernes d’eau de pluie, contact avec les saisonniers...
Mi-juillet : c’est la pleine floraison, nous observons alors l’épi de nos lavandes pour sentir leur maturité et tenter d’arrêter une date pour le début de “la campagne”. Fin juillet, entre le 20 et le 27 c’est le début de la récolte. Aujourd’hui sur notre exploitation, nous utilisons une machine à couper la lavande qui est fixée sur un tracteur enjambeur, ce qui permet au conducteur de l’engin de visionner parfaitement son travail.
C’est à lui qu’incombe la hauteur de coupe de la tige.
Cet engin est équipé d’un tapis, transporteur télescopique, qui permet au conducteur de rassembler 6 raies consécutives sur un même espace.
Les fleurs ainsi rassemblées forment un andin, pour que la fleur puisse sécher sans fermenter. 2 ou 3 jours après c’est le début de la distillation. Si la pluie ne vient pas nous gâcher le travail, la campagne dure environ 15 jours. Cette période est la plus excitante car c’est l’aboutissement d’une année de travail !
- Août : il faut vite recommencer à griffonner car l’herbe a repoussé depuis début juin.

Automne


Automne- Octobre : il faut arracher les vieilles lavandes qui ont 10 ans, les brûler, puis préparer les terres pour les plantations de mars c’est-à-dire enlever les grosses pierres, ensuite passer “une casseuse” pour broyer les pierres restantes, puis labourer pour aérer la terre pour qu’elle se repose tout l’hiver.
- Novembre : c’est le moment de semer les graines dans des pépinières juste avant les grands froids de l’hiver. Ces graines germeront à partir d’avril l’année suivante. Il faudra attendre 3 ans pour pouvoir utiliser les plants pour une nouvelle plantation
- Décembre-janvier-février : le sol étant gelé, c’est le repos des terres et du lavandiculteur qui en profite pour réviser le matériel.Les méthodes agricoles ont changé.Hiver Il a fallu s’adapter au dépérissement souvent dû au stress dû aux pratiques culturales, syndrome contagieux dû à des bactéries. La tendance est à plus raisonner les interventions en  prenant soin de l’évolution et du caractère de la plante : de la graine à la fleur de la coupe à la distillation. À faire plus de rotation pour régénérer les sols. À nettoyer les sols et à mieux les fertiliser. De plus, pour les traitements, nous utilisons l’eau de pluie avec  des produits et  des méthodes respectueuses de la biodynamie…

Le rôle des abeilles

Le Rôle des AbeillesL’abeille est l’alliée du lavandiculteur, c’est pour cette raison que la famille Lincelé invite ses amis apiculteurs à apporter leurs ruches près de ses plantations. Les abeilles adorent butiner la lavande, plante délicieuse car très mellifère. Le butinage incessant des abeilles augmente le rendement des lavandes. Il faut savoir qu’une abeille visite 700 fleurs à l’heure. Le prélèvement du nectar par les abeilles provoque un arrêt de sécrétion par les fleurs. Elles économisent alors une certaine quantité de sucre qui est utilisé pour la synthèse de l’essence.
A certaines périodes de l’année on assiste à une véritable transhumance des ruchers, l’apiculteur peut ainsi proposer à ses clients le plus fin et le plus gouteux des miels. Le miel de lavande fine.
C’est donc un échange bénéfique pour tous.

 

Galerie photos

Galerie photos - Champs de lavandes en fleurs

 

Venir au Musée de la Lavande à Coustelletbouton-pied-de-page-nous-ecrireRéservation de groupes pour le Musée de la lavande à Coustellet